Arthrose du genou : une clé du mieux-être dans votre assiette 

Arthrose du genou : une clé du mieux-être dans votre assiette 

Modifier quelques habitudes alimentaires peut contribuer à améliorer les symptômes de l’arthrose du genou et à ralentir la progression de la maladie. Équilibrer ses menus pour perdre du poids et ne pas oublier les aliments qui font du bien aux articulations : c’est simple et ça aide.

Perdre du poids…

Le surpoids et l’obésité augmentent la contrainte mécanique exercée sur les genoux et s’accompagnent fréquemment de troubles métaboliques qui favorisent l’inflammation et nuisent à la bonne santé des cartilages. Différentes études montrent qu’un régime permettant une perte de poids même modérée réduit les douleurs, l’inflammation et les handicaps physiques liés à l’arthrose du genou.

Pour perdre du poids en fonction de votre état de santé particulier, de vos besoins et de vos habitudes de vie, n’hésitez pas à demander l’aide de votre médecin ou d’un diététicien-nutritionniste. Les grandes lignes à suivre sont habituellement :

  • se servir des portions plus petites par repas ;
  • réduire nettement la proportion de graisses, mais aussi de sucres rapides (aliments au goût sucré) ;
  • limiter les produits industriels (sources de graisses, de sucre et de sel cachés) au profit des produits frais ;
  • augmenter nettement la part des légumes cuits et crus dans les menus.

… et adopter une alimentation saine pour les articulations

Si vous n’êtes pas ou plus en surpoids, la qualité et l’équilibre de votre alimentation jouent également un rôle important dans le maintien de votre poids de forme, votre bien-être général et la santé de vos articulations. Il est recommandé de :

  • privilégier les végétaux : légumes frais, fruits frais et céréales complètes, riches en vitamines et fibres ;
  • privilégier le poisson gras (saumon) et les viandes maigres (poulet, veau) ;
  • réduire l’apport en sucres raffinés, qui favorisent un discret état d’inflammation générale.

Plusieurs études récentes ont montré les bienfaits d’un régime dit « méditerranéen », à base de végétaux (fruits et légumes) et d’huile d’olive, pauvre en graisses animales et riche en fibres. Adopté durant seulement 4 mois, ce type d’alimentation permettrait de réduire l’inflammation et améliorerait les capacités de flexion du genou chez des personnes atteintes d’arthrose. Il réduirait les douleurs, les raideurs et même l’humeur dépressive liée à la maladie.

Focus sur les « bonnes » graisses

Certains acides gras favoriseraient une inflammation qui lèse les cartilages, alors que d’autres, comme les fameux « oméga 3 », sembleraient avoir un effet protecteur et positif sur l’arthrose du genou. Consommer des poissons gras deux fois par semaine permet d’augmenter son apport en oméga 3. Par ailleurs, un taux élevé de cholestérol serait associé à un risque majoré d’arthrose. Il est donc recommandé dans ce cas de diminuer l’apport en graisses saturées (notamment issues des viandes, des charcuteries, du beurre et des fromages) et éventuellement, d’opter pour des aliments à base de stérols végétaux (comme les noix ou les graines par exemple).

Vitaminez vos articulations !

Si toutes les vitamines sont importantes pour garder la forme, le déficit de certaines d’entre elles est particulièrement néfaste aux articulations. Il serait montré :

  • qu’un faible taux en vitamine D favorisait la progression de l’arthrose du genou ;
  • qu’un déficit en vitamine K diminuait l’épaisseur des cartilages et augmentait la fréquence de lésions articulaires au niveau du genou.

On trouve la vitamine D principalement dans le foie de morue, les poissons gras et les aliments enrichis en vitamine D (huile, produits laitiers) et la vitamine K dans les végétaux à feuilles vertes (toutes les salades).

Côté boissons

N’oubliez pas de bien vous hydrater pour chasser les toxines : privilégiez l’eau plate, les infusions, le thé vert (riche en antioxydants) et les jus de fruits frais non sucrés, de préférence de baies rouges, d’ananas, de tomate ou d’agrumes.

Sources documentaires

  • Hughes EJ. Nutritional Protocol for Osteoarthrosis. J Clin Nutr Diet. 2016, 2:4.
  • Rayman MP: Diet, nutrition and osteoarthritis. BMC Musculoskelet Disord. 2015; 16(Suppl 1): S7.
  • Musumeci G, Mobasheri A, Trovato FM, Szychlinska MA, Imbesi R, Castrogiovanni P. Post-operative rehabilitation and nutrition in osteoarthritis.F1000 Research. 2014;3:116.
  • Dyer J, Davison G, Marcora SM, Mauger AR. Effect of a Mediterranean Type Diet on Inflammatory and Cartilage Degradation Biomarkers in Patients with Osteoarthritis. J Nutr Health Aging. 2017; 21(5):562-566.
  • Veronese N, Stubbs B, Noale M, Solmi M, Luchini C, Maggi S. Adherence to the Mediterranean diet is associated with better quality of life: data from the Osteoarthritis Initiative. Am J Clin Nutr. 2016 Nov;104(5):1403-1409.
  • Linda Fernandez et al. : EULAR recommendations for the non-pharmacological core management of hip and knee osteoarthritis Ann Rheum Dis 2013;72:112
  • Arthritis Foundation: Best beverages for Arthritis. www.arthritis.org

Article publié le 20 juin 2017 par Emmanuelle Manck, rédactrice scientifique et médicale.